265 millions de personnes menacées par la famine à cause du coronavirus

Une catastrophe aux « proportions bibliques », ce sont les termes alarmistes des responsables du Programme alimentaire mondial (PAM), une des agences des Nations Unies.

265 millions de personnes pourraient être menacées par la famine en 2020, contre 135 millions aujourd’hui. Des chiffres inquiétants directement liés aux perspectives économiques mondiales.

« La fermeture des marchés et la récession économique devraient entraîner une perte de revenus importante pour les travailleurs pauvres », analyse David Beasley, directeur exécutif du PAM. « Les envois de fonds à l’étranger vont également diminuer fortement, ce qui va nuire à des pays comme Haïti, le Népal et la Somalie, pour ne citer qu’eux ».

Déjà avant la pandémie, certaines régions d’Afrique de l’Est et d’Asie du Sud étaient confrontées à de graves pénuries alimentaires. En cause la sécheresse ou encore une invasion de criquets pèlerins qui a ravagé les cultures notamment au Kenya et qui pourrait prochainement s’abattre à nouveau sur l’Afrique.

Pour le Programme alimentaire mondial, les parties impliquées dans les conflits doivent permettre un accès libre aux populations afin de maintenir les chaînes d’approvisionnement.

source euronews

DERNIERES ACTU

Login