AUJOURD’HUI : 29 mai 1890, Samba Laobé Penda Ndiaye est intronisé Bourba Djolof

Malgré l’accord signé avec les Français en 1889, le Bourba Alboury Ndiaye choisira le chemin de l’exil pour la cohabitation difficile avec les colons dirigés par le colonel Dodds. Jugeant que le roi Alboury ne préserve pas leurs intérêts, les Français décident de s’en débarrasser en assiégeant la capitale, Yang-Yang en 1890. Après le départ d’Albouty, son frère Samba Laobé Penda sera intronisé Bourba, le 29 mai 1890.

Les relations entre le Bourba Alboury et les autorités françaises ont toujours été marquées par une défiance et une résistance de la part du roi du Djolof, pour répondre aux attaques et trahisons des autorités françaises avec qui il a eu à signer quelques traités.

D’abord en signant le traité du 18 avril 1885, puis celui du 1er juillet 1889. Malgré ces accords passés avec les Français, le Bourba Alboury Ndiaye ne règnera pas en paix sur le trône du Djolof. Pressé et surveillé, ses moindres actes scrutés, il finira par s’exiler le 24 mai 1890, pour échapper à l’assaut lancé par le colonel Dodds sur la capitale du Djolof, Yang-Yang.

Après le départ d’Alboury, les notables de Yang-Yang intronisent Samba Laobé Penda Ndiaye, le 29 mai 1890. Celui-ci, soutenu par les Français, passera un accord un mois plus tard, le 3 juin ; ce traité fera du Djolof un protectorat français.

Par Ababacar Gaye/SeneNews
kagaye@senenews.com

DERNIERES ACTU

Login