Casamance Actu
Actu du Sud Société

BIGNONA :UNE TABASKI ARROSÉE DE PLUIES.

La tabaski 2020 se déroule dans un contexte particulier. Corona et pluies intenses, c’est dans cette dynamique que se déroule les préparatifs de la fête à Bignona.
A moins de 24 heures de la fête D’AID EL KEBIR, les bignonois inondent les marchés. Force est de constaté l’affluence des acheteurs au niveau des commerces. Le marché de la gare routière de bignona reste difficile d’accès à cause d’une foule énorme de gens venus de presque tous les villages du département. Les femmes, parmi ceux qui sont venus faire leurs emplettes, les femmes se distinguent par leur sens du marchandage. C’est le cas d’Adama Sané de Boureck qui est venue faire le marché et acheter des compléments pour son habillement( chaussures, boucle d’oreille…). Pour elle, les légumes sont chers, l’oignon, la pomme de terre. Le kilo de poivron vert qui coûtait 1000fr est de 1500fr. Le sac de l’oignon 11500fr et celui de la pomme de terre 10000fr. Ce qui est des tomates fraîches eux sont intouchables.

Du côté des magasins les clients ne sont pas satisfaits. Selon eux, les prix sont élevés. Saliou Diallo grand commerçant d’un magasin affirme que c’est pas de leur fautes si les produits sont chers comme le sac de la pomme de terre, de l’oignon et autres. Il continue « nous nous achetons pour revendre ».

Ramatoulaye Daba Sané pour casamanceactu.com

Articles similaires

Touba : Pourquoi Serigne Mountakha n’a pas reçu la délégation de Sokhna Aïda Diallo

Fatou Dieng

Ziguinchor: Pourquoi les malades guéris du Covid-19 s’opposent à l’incinération de leurs habits décontaminés ?

Fatou Dieng

Kolda : Souleymane Ndiaye arrêté dans un bar pour vol

Fatou Dieng

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus