Clermont-Ferrand : un convoi humanitaire part en direction du Sénégal

/////
4 mins read


Ce jeudi matin, une quarantaine de bénévoles a pris le départ pour la Casamance, région du Sud du Sénégal. L’association « Les anciens et les amis de la Casamance » a organisé sa treizième « route de la solidarité et de l’amitié » pour livrer du matériel à ceux qui en manquent.

Clermont-Ferrand, France

Ils ont mis deux ans à préparer ce voyage, qui a abouti ce jeudi matin. 20 véhicules sont partis direction la Casamance, une région du sud du Sénégal. « C’est une région extrêmement rurale et pauvre » raconte Elizabeth , une infirmière qui fait le déplacement avec la quarantaine de bénévoles, dont un médecin, des infirmières et un mécanicien. 

Parmi les véhicules, un camion comme celui-ci - Radio France

Pour cette treizième édition, l’association « Les anciens et amis de la Casamance » s’est procuré plusieurs véhicules de type « Kangoo » ainsi que deux camions qui feront le déplacement. A l’intérieur, on trouve beaucoup de matériel, comme des couches-culottes, des outils informatiques mais aussi du matériel médical. Elizabeth fait le déplacement en Casamance depuis 2003. « Bien sûr, on se sent utile. Mais on est tous porteur d’un projet pour aider les personnes là-bas, que ce soit pour les soins, ou aussi pour la formation, afin que les personnes puissent rester dans leur pays. » C’est ainsi que les véhicules seront livrés sur trois postes de santé dans cette région. 

Des pièces détachées pour le voyage et les populations

Plus de 6 500 kilomètres seront parcourus par ces voyageurs un peu spéciaux. Patrice est le chef de ce convoi. « On  prend la route ce jeudi matin. Ce soir, on arrive à Toulouse où l’on dort. Puis ensuite, on partira direction l’Espagne, on traversera le Maroc, la Mauritanie puis le Sénégal. On remettra ensuite les véhicules à des postes de santé et des dispensaires, qui serviront aux infirmiers pour leur travail ou en cas d’évacuation sanitaire. » Tout cela est fait en partenariat avec une association au Sénégal, qui leur permet de laisser ces véhicules sur place. 

Un mécanicien va passer plusieurs mois en Casamance pour effectuer le suivi des véhicules, et les réparations. Plusieurs pièces détachées seront d’ailleurs laissées sur place pour l’entretien courant. Les véhicules ont été remis au goût du jour par des jeunes de différents lycées professionnels de la région Auvergne, mais aussi de La Rochelle, Issoudun, Périgueux ou de région parisienne. Certains ont donné également du matériel informatique. 


Au moment de partir, l’émotion est grande pour Elizabeth, qui part tous les deux ans depuis 2003 en Casamance. « On est accueillis d’une façon extraordinaire par des gens qui n’ont rien, mais qui veulent tout partager avec vous » explique-t-elle, les yeux embués de larmes. Avant d’expliquer sa motivation première à son départ pour cinq semaines : « On livre des véhicules qui sauvent des vies »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Abdou élinkine Diatta du MFDC et Cie inhumés ce dimanche à Mlomp.

Previous Story

Bignona : Le conseil départemental rencontre une délégation du programme Santé de USAID / Sénégal.

error: Interdit !