Casamance Actu
Actu du Sud Culture Santé Société

COUBALAN MET À CONTRIBUTION LA CULTURE POUR COMBATTRE LE COVID-19

Le monde traverse une crise sanitaire sans précédent. Cette crise n’épargne pas le Sénégal touché par le Coronavirus ou COVID-19. Pour le combattre, l’État a mis en place un dispositif de sécurité sanitaire au profit de la population sénégalaise. Il s’agit de la prise en charge des malades, les mesures préventives telles que les interdictions et restrictions, etc. sur le territoire national.

En milieu rural où on note l’absence des forces de l’ordre, de défense et de sécurité (certaines localités), la CULTURE est mise à contribution dans la lutte contre le Coronavirus. C’est le cas de COUBALAN, chef-lieu de commune situé dans le département de Bignona (Ziguinchor). Pour retenir les populations chez elles ou les obliger à se confiner, le village de COUBALAN, à travers ses gardiens de la tradition, sort le <> aux heures de couvre-feu, en vue de respecter et de faire respecter les mesures de prévention édictées par les autorités étatiques, pour sauver les populations. La méthode est très efficace car aucun cas positif, encore moins suspect, n’est signalé. Ce modèle de lutte a 100% valu de résultats satisfaisants. Aujourd’hui, il est utilisé dans beaucoup de localités de la zone de Kalounaye.

Le <> est un masque mythique très respecté en milieu diola qui ne sort que lorsqu’il y’a le << Boucoute >>. Il sort aussi en période de crise pour sauver les populations locales.

Dans la stratégie nationale de lutte contre le COVID-19, la mise à contribution de la culture, ne pourrait-elle pas être bénéfique pour le Sénégal ?

Bassirou SANE

Articles similaires

Condoléances – Macky Sall et l’APR s’inclinent devant la mémoire de Pape Malick Sy

diatta

Covid-19 : Le Bilan S’alourdit…4 Nouveaux Décès Ce Mercredi

Fatou Dieng

KEDOUGOU : LE VILLAGE DE NEPIN DIAKHA ENCLAVE, SOUFFRE DE PLUSIEURS MAUX. (Par ARFANG DIAKHITE)

diatta

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus