Casamance Actu
Justice Politique

Dessaisi du dossier Sonko: Mamadou Seck aurait subi une pression familiale

Le juge du 8e Cabinet Mamadou Seck, dit-on, est très frustré contre les attaques personnelles du député Ousmane Sonko. Ce dernier, très politique, a essayé de le traîner dans la boue. Une option visant à ternir son image, son intégrité et sa probité morale. En plus d’être insulté et calomnié, le Juge Seck a subi une intense pression familiale. Conscient de la sensibilité, lié à une proximité parentale, à une certaine consanguinité et autre, il décidé d’écrire hier, au président du Tribunal, pour demander à être déssaisi de ce dossier.

Le leader de Pastef, Ousmane Sonko a recu un mandat d’amener, suite au désistement du juge du 8e Cabinet, Mamadou Seck. Le dossier Sonko est présentement, confié au juge Samba Sall.

Vérité des faits… Mamadou Seck, insulté, calomnié et traîné dans la boue, a évoqué une intense pression familiale. Ladite pression, regrette-t-il, l’oblige à écrire au président du Tribunal pour demander à être dessaisi du dossier. Une demande acceptée…

Ainsi, le président du Tribunal saisi, a évoqué l’article 75 du code de procédure qui lui donne droit de choisir un autre juge pour poursuivre le travail entamé concernant cette affaire de viols répétés et de menaces de mort, dont est accusé Ousmane Sonko. C’est dans cette optique que le président du Tribunal a décidé de confier présentement, ledit dossier au juge Samba Sall.

Aussitôt fait, le juge Sall a demandé à Ousmane Sonko de venir au Tribunal répondre aux accusations de viols répétés et de menaces de mort.

En revanche, Sonko a demandé au Juge Sall de quitter d’abord, sa garde-à-vue pour ensuite répondre sur les accusations d’Adji Sarr. Puisque, révèle-t-on, le député dit avoir des arguments pour s’expliquer devant le juge Sall. Mais, le président du Tribunal a relevé une nuance de refus.

Sous ce registre, il lui a été décerné un mandat d’amener pour répondre de gré ou de force.

Aujourd’hui, il sera amené au Tribunal et il fera face au juge Samba Sall.

La rédaction de leral…

Articles similaires

Injures publiques: Abdoulaye Makhtar Diop demande des sanctions pénales contre Cissé Lo

La Rédaction

« Il n’y a pas de base légale de l’arrêté du ministre de l’Intérieur pris le 10 juillet 2020 »

La Rédaction

Exclusivité – Bonne nouvelle: Ses deux gardes du corps libérés, Ousmane Sonko sur le chemin…

La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus