Dialogue National: L’association SOS CASAMANCE propose au chef de l’Etat d’inscrire la résolution de la crise en Casamance dans l’agenda

/
4 mins read

                                                                     COMMUNIQUE

La tenue d’un dialogue national sur la crise en Casamance, a été toujours et reste  encore une demande des acteurs engagés dans la recherche d’une solution de Paix.

L’association SOS CASAMANCE, fervente militante pour ce dialogue national, estime qu’une telle initiative permettrait d’impliquer toutes les forces vives de la nation sénégalaise, au-delà des protagonistes directes (le Mfdc et l’Etat), dans la dynamique de construction de paix d’une part et de permettre une plus large expression citoyenne sur la question, d’autre part.

Ce cadre de concertation ou de dialogue aiderait à faire une large évaluation correcte des besoins et difficultés, à fin de trouver des voies de solutions adéquates à la résolution définitive de cette crise de plus de trois décennies et qui se caractérise par une situation de  « NI PAIX – NI GUERRE ».

Au lendemain des élections présidentielles, le Président de la République son Excellence Macky SALL, a lancé l’idée de la tenue d’un dialogue national entre les acteurs politiques. Une idée qui se matérialise de plus en plus avec un consensus sur la conduite, notamment sur la gouvernance du cadre et les termes de référence à débattre.

Il faut, cependant constater avec regret, que « UN DIALOGUE NATIONAL » aura bel et bien lieu, et qui n’intègre malheureusement nulle part dans son agenda, une question aussi pressante que la résolution crise en Casamance.

Il est temps, et urgent  de changer les méthodes d’approche et voies qui ont jusque-là servies au traitement de ce dossier.  Un dialogue national ou conférence nationale semble à notre avis être un cadre plus approprié pour engager des discussions de fond avec l’ensemble des parties prenantes de ce conflit qui n’a que trop duré.

C’est pourquoi, nous interpellons directement, son excellence le président de la République Macky SALL,  pour que la question du processus de Paix en Casamance, soit inscrite parmi les sujets d’intérêts nationaux et dans l’agenda du cadre de dialogue national qui est en train de se mettre en place.

SOS CASAMANCE, invite ainsi au Dialogue National Inclusif  avec la participation effective de  l’ensemble des acteurs de la société civile et les représentants du MFDC, seule voie pour une Paix apaisée et démocratique.

  Fait à Paris le 25 / 05/ 2019

                                            Le comité de suivi du processus de Paix 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Casamance : le rituel qui accompagne l'entrée au bois sacré des jeunes dans les sociétés Diolas

Previous Story

Le vice-roi d’Oussouye dénonce ceux vivent de la crise armée en Casamance

error: Interdit !