KOLDA : Saré Kémo, les pieds dans l’eau, réclame de meilleures conditions de vie

Les  foulards et les tee-shirts rouges ont repris du service à Saré Kémo, un  quartier situé à l’entrée de la commune de Kolda. Les populations sont  dans la rue ce dimanche  13 septembre pour exprimer leur colère. Elles exigent du maire Abdoulaye Bibi Baldé « plus de considération et de meilleures conditions de vie ».

« Saré Kémo va mal ». C’est par ces propos que le porte parole de ces populations en colère a démarré sa déclaration à la presse. Puis, « nous sommes oubliés de Promoville. Nos routes secondaires complètement boueuses  sont impraticables, un quartier sans canalisation. Avec des populations condamnées à exercer des emplois subalternes. Un poste de santé sans eau depuis sa création», a déploré  Mamadou Baldé.  Qui réclame dans la foulée, « le raccordement à l’électricité de Saré Kémo 1 et 2, des quartiers   en proie à une insécurité galopante,  faute d’éclairage ».

Pour M Baldé, Saré Kémo qui, à l’exception de l’échéance de 2017, a toujours donné la victoire à la coalition BBY ne mérite pas ce sort. « Il doit être récompensé », a martelé le porte des populations. Ces dernières attendent impatiemment de leur maire « des actions concrètes et urgentes pour sortir Saré Kémo de sa situation misérable ».

ismaila.mansaly

DERNIERES ACTU

Login