Le 20 janvier 1973, Amilcar Cabral est assassiné à Conakry

Considéré comme base arrière du Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et de son leader, Amilcar Cabral a vécu plusieurs années à Conakry où il mène sa lutte pour l’indépendance d son pays.

C’est en 1956, période à laquelle le Portugal autorise Cabral à séjourner une fois par an en Guinée Bissau, qu’il crée avec son demi frère Luis Cabral le PAIGC. C’est en 1963 que le PAIGC opte pour la lutte armée avec comme base arrière la Guinée et la Casamance au Sénégal.

En 1972, l’Organisation de Nations Unies considère le PAIGC comme « véritable et légitime représentant des peuples de la Guinée et du Cap-Vert » mais l’indépendance de Bissau n’est toujours pas à l’ordre du jour chez le colon portugais.

Le 20 janvier 1973, Amilcar Cabral est assassiné à Conakry par des membres de la branche militaire de son propre parti, en relation avec des agents des autorités portugaises. Six mois plus tard, le 10 septembre 1974, la Guinée Bissau accède à son indépendance après plus de 20 ans de lutte armée.

DERNIERES ACTU

Login