Lettre ouverte à monsieur le ministre de l’Education nationale… Objet: Covid Scolaire

Monsieur le ministre 
Votre décision et celle du gouvernement de valider une année scolaire de cinq mois dépasse l’entendement et ne trouve aucune raison valable de vouloir coute que coute évaluer nos enfants sur une base insuffisante , illégale et anti-pédagogique. 
Monsieur le ministre notre niveau scolaire qui ne fait plus de fierté a été torpillé dans le passé par la tentative d’introduction du système scolaire à double flux et par les volontariat dans l’enseignement . 
Il n’est plus à démontrer que le niveau a beaucoup baissé et beaucoup d’indicateurs évidents permettent hélas de constater qu’un pays avec une population aussi jeune n’a pas droit au laxisme dans un contexte de village planétaire. 

Cette décision , si vous la maintenez, aura des conséquences regrettables sur plusieurs générations. 
Monsieur le ministre nous ne voyons pas l’opportunité et la pertinence de vouloir coute que coute sauver une année scolaire ou une période scolaire, serais je même tenté  de dire , au prix de sacrifier toute une génération. 

Monsieur le ministre si vous jugez qu’un élève peut valider une année scalaire en cinq mois cela voudrait dire que nous avons perdu beaucoup de temps et que dans le passé tous vos prédécesseurs n’ont jamais compris qu’en 5 mois il était possible de boucler miraculeusement une année scolaire. 
Aujourd’hui en prenant cette décision vous prenez le risque de fragiliser le niveau scolaire de nos enfants qui bat de l’aile .

Monsieur le ministre au moment où tous les parents affectés et impactés par la pandémie sont victimes de harcèlement et de chantage de la part des écoles privées  qui réclament des scolarités indues et même des réinscriptions d’année scolaire inachevée,  il est de votre devoir en tant que parent d’élève et autorité gouvernementale chargée de l’éducation de vous imposer en régulateur et de trancher objectivement cette injustice. 

Est il normal qu’au moment où des parents d’élèves qui ont subi les dures réalités du COVID se retrouvent à devoir payer 3 mois de scolarités pour des enfants qui sont restés à la maison pendant toute cette période ???
Monsieur le ministre je vous invite à plus de lucidité et d’être conscient que devant cette situation l’unique solution est une prorogation exceptionnelle jusqu’au mois de décembre et commencer une année scolaire spéciale 2021 avec une rythme plus accéléré et des vacances scolaires réduites au minimum. 
Vous n’avez pas une autre alternative monsieur le ministre et toute autre tentative de sauver cette année scolaire affectera toute une génération et notre niveau scalaire en sortira encore plus affaibli avec un risque d’entrer en situation de cas grave de COVID scolaire . 

Abdou Ndiaye 
Citoyen sénégalais 
Esprit libre.

DERNIERES ACTU

Login