Recettes douanières au Port de Douala : 22 milliards récoltés 30 jours après le départ de Bolloré



Bolloré viré, les recettes douanières passent de 2,5 milliards à 22 milliards en 30 jours

C’est le jeudi 26 décembre dernier que le Tribunal administratif a décidé d’annuler la procédure engagée par Bolloré pour reprendre ses droits sur la gestion du port autonome de Douala. Depuis la reprise en main de la gestion de ce port par les Camerounais, les recettes viennent de connaître une augmentation record de près de 20 milliards. Résultat qui laissent à imaginer le manque à gagner faramineux pour l’état du Cameroun pendant les 15 ans de gestion du groupe Bolloré…

C’est à la fin de l’année 2019, soit le jeudi 26 décembre 2019 que la décision du tribunal administratif a fini par tomber, après 10 mois de procédures judiciaires initiées par le consortium APMT / Bolloré contre la décision de réattribution de la gestion du port de douala au Suisse Terminal Investment Limited (TIL), au détriment de Douala International Terminal (DIT).

 
22 milliards récoltés par l’état camerounais en 30 jours seulement, là où l’expertise du groupe Bolloré ne permettait de récolter que 2,5 milliards de recette sur la même période, soit un manque de 19,5 milliards pour le plus grand port d’Afrique centrale.

Et quand on pense que Bolloré aura géré ce port pendant 15 ans, on peut imaginer sans peine le manque à gagner de l’état Camerounais pendant toute cette période, en termes non seulement de recettes financières, mais aussi en termes d’expériences et de développement d’expertises locales, de capacités d’investissement dans les infrastructures et dans les programmes sociaux divers et variés…

Avec Afropolitis

DERNIERES ACTU

Login