Reine de Nioumone, vie en France et appel des anciens

Cheffe religieuse, spirituelle et traditionnelle, la Reine de l’ile de Nioumone s’est entretenue avec la presse, en marge de la visite du ministre de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire dans le département d’Oussouye, Zahra Iyane Thiam. Marie Augustine Tabar, à coeur ouvert, parle de son investiture, de ses prérogatives dans cette localité où le respect des traditions et de la culture sont des principes éthiques.

Forcée pour être reine

Marie Augustine Tabar prie et intercède avec les esprits. pour l’épanouissement de sa communauté. Elle qui menait ses activités dans l’Hexagone, chez Marianne, n’a pu résister à l’appel des anciens qui l’ont intronisée Reine de Nioumone, il y a sept ans, en remplacement de sa défunte tante.

Un legs spirituel et traditionnel

Une reine doit faire preuve de probité, administre et protège la cité, raffermit les bonnes relations de voisinage et perpétuer la tradition, souligne celle qui tient ce legs de ces ancêtres. Dont la première habitante, accompagnée de sa sœur, sur indication, avait posé ses baluchons à Nioumone. Une localité où le respect sacré des valeurs ancestrales est un principe de vie.

Regardez :

DERNIERES ACTU

Login