Casamance Actu
Actu du Sud Justice Société

Sédhiou: le commissaire urbain Boubacar Bâ relevé de ses fonctions

Le Commissariat urbain de la Police centrale de Sédhiou change de patron. Boubacar Bâ est relevé de ses fonctions et son remplaçant est même annoncé, en provenance de Louga. Tout porte à croire que c’est la suite logique de ses relations heurtées avec les populations. Le dernier cas en date remonte à vendredi dernier, 1er mai, jour où il a incarcéré le maire de Bémet, Saloum Cissé, et PCA de l’OMVS parce que «mal garé». Auparavant, il avait des démêlées avec les techniciens de la santé, des guides religieux et certains citoyens ordinaires de la ville.

Tout est en effet parti de l’interpellation, vendredi dernier, suivie de la garde à vue du maire de Bémet Bidjini, Saloum Cissé, Président du conseil d’administration (PCA) de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Le vieil homme, âgé de 70 ans, déclare avoir été interpellé par le commissaire de la Police urbaine de Sédhiou, Boubacar Bâ, au motif qu’il s’est mal garé, au volant de sa voiture. Ce qui lui a valu, selon lui, l’incarcération de 14 heures à 22 heures et avec brutalité, a expliqué le diplomate sénégalais en poste à Nouakchott.

Ses collègues maires de la région de Sédhiou se disent indignés et choqués par la brutalité et l’indécence du traitement dont il a fait l’objet. Famara Calbert Mané, le maire de Simbandi Balante et porte-parole de l’Association des maires de la région de Sédhiou déclare que «ce que ce commissaire de Police vient de faire est une aberration car comment s’en prendre à quelqu’un qui est garé sur le bas-côté de la route et retirer toutes ses pièces sans rien lui dire. Au Commissariat où il a invité le maire, il se permet de lui arracher la ceinture de son pantalon, son bonnet et éventrer ses poches en foulant au pied son passeport diplomatique. C’est inadmissible car ce n’est plus le temps de la barbarie. C’est un abus de pouvoirs», dit-il avec pincement au cœur.

LES MAIRES VONT ESTER LECOMMISSAIRE EN JUSTICE, SELON FAMARA C. MANE

Les élus territoriaux de Sédhiou interpellent l’Association des maires du Sénégal pour que justice soit rendue. «Le maire Saloum Cissé n’est pas un délinquant et, à son âge doublé de ses qualités de fonctionnaire international du Sénégal, ce n’est vraiment pas ce traitement dédaigneux qu’il faut lui administrer. C’est la raison pour laquelle nous avons saisi l’Association des maires du Sénégal (AMS), à travers son président Aliou Sall, pour que justice soit faite sur cette affaire-là». Il y a près de deux semaines, la colère était du côté des techniciens de la santé avec l’immobilisation, toujours par le commissaire Bâ, du véhicule de service du médecin-chef du district sanitaire de Bounkiling durant trois jours pour les mêmes motifs. La colère était d’autant plus grande que ces médecins étaient en pleine campagne de lutte contre le Covid-19.

LES CONDUCTEURS DE MOTOS-TAXIS JAKARTA RACKETTES

Ce n’est pas tout car les conducteurs de motos-taxis Jakarta dénoncent un racket à chaque coin de rue. «Nous souffrons énormément avec ces policiers qui extorquent des billets de mille à trois mille francs sur nous, à longueur de journée. Ils se mettent à chaque coin de rue et en revanche ce sont des reçus de quincaillerie (voir photo) qu’ils nous donnent», se plaignent-ils sous le couvert de l’anonymat. De même, beaucoup de guides religieux l’ont appris, à leurs dépens, surtout ceux détenteurs de véhicules. De Hamdani au Boudié et au Pakao, la complainte de ces dignitaires ne faiblit pas au sujet des tracasseries, au point pour certains de lui souhaiter «l’enfer».

Joint par nos services, le commissaire Bâ s’est d’abord fendu de rire, avant de faire savoir qu’il n’a rien à déclarer. Reste à savoir si ce sont vraiment ces actes de répression «inouïs» et de conflit permanent avec les populations qui lui ont valu une sanction administrative. En attendant, il est relevé de ses fonctions et remplacé par le commissaire Badji, venant de Louga.

Articles similaires

Coup de tonnerre à Bignona:Yaya DIEMÉ Quitte le pastef.

diatta

Pédophilie aux Baux Maraîchers : Une rocambolesque histoire de viols répétés éventée

Fatou Dieng

Comment Mouhamed Gassama Est Passé De Policier…À Braqueur

Fatou Dieng

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus