mai 27, 2022

A Abéné, petit village touristique situé dans la commune de Kafountine, l’installation d’une usine chinoise de transformation de poissons, crée des remous entre le Mfdc et les populations.

 A quelques pas de la plage de ce petit village de Casamance, s’érige une usine chinoise de transformation de poissons. Une partie de la population d’Abéné, dans la commune de Kafountine, réclame la fermeture de l’usine dont le coût est estimé à 7 milliards. Mais elle s’oppose au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) qui ne veut pas sa fermeture. Contacté par Rewmi Quotidien,  le mouvement séparatiste dément formellement cette accusation. « On est venu pour visiter l’usine parce qu’on a sali nos noms en disant que le Mfdc ne veut pas de l’implantation de l’usine. Ce qui est faux. Nous sommes des fils de la Casamance et nous voulons aussi son développement », nous confie Lantibo Sonko du Mfdc. Il ajoute : « Je suis né au Sénégal et Dieu sait que ce qu’on retrouve en Casamance, on ne le retrouve nulle part ailleurs. » « Dans les autres régions du pays, le plus petit village qui se trouve au fin fond du Sénégal, il y a de l’électricité. Mais ici en Casamance, il n’y en a pas. Donc on ne peut refuser ce projet. Nous sommes pour ce projet et nous allons accompagner l’Etat pour l’implantation de cette usine parce qu’elle nous appartient à tous », souligne-t-il.

rewmi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.