Condamné dans l’affaire Mame Mbaye Niang : Pourquoi Sonko conserve son éligibilité

Ousmane Sonko a été condamné pour une peine de deux mois avec sursis pour diffamation. Le juge l’a relaxé pour les délits de faux et usage de faux, ainsi que d’injures publics.  Le maire de Ziguinchor est condamné à payer 200 millions à Mame Mbaye Niang en guise de dommages et intérêts.

Avec cette condamnation, le maire de Ziguinchor conserve son éligibilité. S’il avait été condamné à « plus de trois mois d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement d’une durée supérieure à six mois avec sursis », Ousmane Sonko aurait pu voir son nom retiré des listes électorales « pour une durée de cinq ans ».

Le ministère public avait requis, ce jeudi, une peine de prison de deux ans dont un ferme contre Ousmane Sonko, ce jeudi au tribunal correctionnel.
Si le juge suit la réquisition du Procureur, Ousmane Sonko risquait de voir ses chances de participer à la prochaine présidentielle s’envoler. Les textes en vigueur prévoient une radiation des listes électorales, et donc une inéligibilité, dans certains cas de condamnation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *