mai 27, 2022

C’est la grave et stupide décision  que vient de prendre Mr Doudou KA, patron de FONGIP, ce jeudi 29 aout 2019, en adressant un lettre officielle de licenciement à Mme NDEYE NDIAYE Atlanta.

Une lettre remis à main propre par le RDH du FONGIP.

Dans les documents dont nous disposons, notamment la lettre de licenciement, il est mentionné clairement le motif suivant :

 « Licenciement pour PERTE DE CONFIANCE ».

Le FONGIP étant une structure de l’Etat, non une entreprise personnelle, la question qu’on se pose est de savoir comment un directeur peut de façon unilatérale décider le licenciement d’un agent sans préavis ? Et sans préalablement négocier avec l’intéressée la rupture de contrat ?  

Mr KA, confond-il le FONGIP à une entreprise personnelle ? Ou le considère-t-il à  patrimoine personnel  où il peut décider de tout et de rien?

Mme NDIAYE, il faut le rappeler a vécu longtemps aux USA, avant de décider de revenir au Sénégal pour partager son expérience et son savoir-faire avec les populations de Casamance.

Elle est très engagée aux côtés des femmes et des jeunes de la commune de Ziguinchor et de la région.

Elle est engagée au FONGIP avec un contrat à durée indéterminé (CDI), depuis Juin 2013.

Nous avons cherché à en savoir plus, car le motif évoqué nous parait  tellement fragile  et qui est en flagrant violation des droits de protection de l’employée , et d’après les différentes versions recueillies et les témoignages , il s’avère que  Mr KA, mal aimé dans son fief de Ziguinchor, éprouve beaucoup peine a géré politiquement une femme d’une personnalité aussi  forte comme Ndéye NDIAYE Atlanta, qui il faut le rappeler est l’une des rares soutien politique du candidat Macky SALL à gagner son bureau de vote lors des élections présidentielles face à la tsunami électorale de SONKO.

Et les avis recueillis  semblent avoir une motivation juste, car face à la réaction d’indignation de l’opinion, suscitée par cette mesure impopulaire et vraisemblablement injuste,   une autre explication de Mr KA, circule dans la  presse, selon laquelle, que c’est la BCAO qui a demandé le licenciement  de Mme NDIAYE.

La question qu’on se demande comment la BCAO peut intervenir dans la gestion d’une structure de l’Etat, pour demander le licenciement des salariés, engagés en CDI ?

Nous reviendrons dans nos prochaines publications, en attendant de développer nos investigations sur la question pour vous servir de la bonne et juste information.

Karamo FABAKERA  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.