Nafissatou Diallo : “Pourquoi Karim Wade sera candidat”

Le thème du retour de Karim Wade est l’un des feuilletons de la vie politique sénégalaise. En exil depuis 2015 au Qatar et inéligible du fait de sa condamnation en 2015, Karim Wade n’a pas pu se présenter à la présidentielle de 2019, et il pourrait également manquer celle de 2024. Mais au Parti Démocratique Sénégalais (PDS), on croit dur comme fer à son retour et à sa candidature pour le scrutin de février 2024. “Si l’article L29 du code électoral proscrit effectivement l’inscription sur les listes électorales de personnes condamnées à  une peine supérieure à trois mois de prison sans sursis ou supérieure à six mois avec sursis, le paragraphe L30 de la loi électorale délimite la peine d’inéligibilité à une période de cinq ans”, indique Nafissatou Diallo, porte-parole du PDS dans les colonnes de Jeune Afrique. 

« Si l’on tient compte de cet article du code électoral, Karim Wade a recouvré ses droits civiques et politiques depuis octobre 2020. Dans aucun pays au monde, un citoyen ne perd ses droits ad vitam æternam. Il pourra donc être candidat », insiste-t-elle. 
La porte-parole du PDS croit que son parti, arrivé troisième lors des dernières législatives, peut faire mieux guidé par le fils de l’ex Président de la République : “ Nous avons obtenu ce score alors qu’on était sans leader national et sans campagne de communication. Imaginez ce que ce sera quand Karim Wade viendra”.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *