mai 27, 2022

Le 7 mai 2018, l’administration américaine a annoncé une politique d’immigration « tolérance zéro », qui précise que les adultes qui seront pris à traverser illégalement la frontière seront accusés en vertu de la loi fédérale. La nouvelle loi n’affecte pas uniquement les adultes voyageant seuls ou en groupe, mais également ceux qui traversent avec des enfants, qui sont à partir de maintenant séparés de force de leurs parents ou leurs tuteurs. Auparavant, ceux qui étaient attrapés avec des enfants étaient référés aux tribunaux de l’immigration.

Selon le porte-parole de la Sécurité intérieure Jonathan Hoffman, environ 2000 enfants ont été séparés de leur famille et placés dans ces centres de détention entre le 19 avril et le 31 mai en vertu de cette loi. Plusieurs publications des médias américains et internationaux ont rapporté les expériences vécues par les enfants, causant l’indignation générale.

Le président américain Donald Trump a toutefois refusé de reculer jusqu’à présent, Le 16 juin, il a tweeté : « Les démocrates peuvent réparer leur rupture familiale forcée à la frontière en travaillant avec les républicains sur une nouvelle législation, pour changer! Voilà pourquoi nous avons besoin de plus de républicains élus en novembre. Les démocrates ne sont bons qu’à trois choses, des impôts élevés, une criminalité élevée et l’obstruction. Triste! ».

Cliquez sur le lien pour voir des photos des manifestations publiques contre cette nouvelle politique et des scènes captées dans les centres de détention.

Photo: Une patrouille frontalière américaine surveille les personnes qui ont été placées en garde à vue formant une ligne dans un établissement de McAllen, au Texas, le 17 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.