novembre 28, 2022

La Grande Salle du Complexe Aubert de Ziguinchor a abrité un atelier régional de restitution des résultats du forum national sur les prospectives alimentaires à l’horizon 2035.Il a été question pour le Secrétaire national exécutif à la Sécurité alimentaire et ses démembrements de venir faire la promotion d’une alimentation saine et équilibrée et la nécessité pour les citoyens sénégalais de changer de pratiques alimentaires en vue d’avoir une santé durable c’est à dire de revoir nos habitudes culinaires de nos plats les plus usités quotidiennement et faire attention dans la même veine aux plats exotiques que nous consommons avec une certaine fierté sans se soucier de ses composantes ou ses ingrédients.

C’est dire donc que pendant trois tours d’horloge les acteurs ou les participants ont épilogué sur les facteurs endogènes et exogènes de cette situation inquiétante dont le Secrétaire exécutif national à la Sécurité alimentaire, M. Jean Pierre Senghor et ses services s’est fait le devoir de venir à Ziguinchor tirer la sonnette d’alarme dans un exercice de sensibilisation des services techniques régionaux, suite à la publication d’un rapport soumis au chef de l’Etat M. Macky Sall  et aux directives de celui-ci de faire un maillage territorial pour alerter sur le danger sanitaire qui guette les sénégalais d’ici à l’horizon 2035. A titre d’exemple, M. Jean Pierre Senghor a indiqué que » 30% des sénégalais sont souffrent de tension artérielle dû a la consommation excessive du sucre et du sel. Ce qui doit interpeller tout le monde », martèle t-il.

Dans cette optique, les travaux ont suscité des débats intéressants avec des suggestions, des questionnements et des recommandations qui ont été faites à tous les participants pour la mise en place d’une plateforme régionale sous la houlette du  Gouverneur de région pour in fine prendre le relais du Secrétariat national à la Sécurité alimentaire au niveau local afin d’atteindre les objectifs fixés qui sont de sensibiliser les masses à travers les médias, les crieurs publics, les panneaux publicitaires et d’autres formes de communication qui aboutiront au changement des mentalités pour un changement effectif  et qualitatif de nos habitudes culinaires. Il faut noter que les travaux se sont déroulés sous de bons auspices avec une bonne ambiance ponctué d’anecdotes hilarantes à la satisfaction générale malgré l’absence des autorités administratives et des élus locaux à l’exception du DRDR M. Casimir Sambou venu représenter M. le Gouverneur et qui a dirigé de main de maître cet atelier.                   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.