Recul des prises de la pêche : le secteur artisanal en sauveur

Sur un an, l’activité de pêche s’est repliée de 12,4 % au quatrième trimestre 2022, sous l’effet de la contraction de sa composante artisanale (-23,4 %). Selon le DPEE qui livre ces résultats, le recul de cette dernière reflète les mauvais résultats enregistrés dans les régions de Dakar (-34,3 %), Thiès (-26,9 %), Saint-Louis (-16,6 %) et Ziguinchor (-29,0 %), suite au prolongement de la saison des pluies et au démarrage tardif de l’upwelling.

Toutefois, nous dit EnQuete le journal, ces contreperformances sont minorées par les prises de la pêche industrielle qui ont connu une hausse de 26,8 % de la production au quatrième trimestre 2022, en rythme trimestriel.

Sur l’année 2022, une contraction de 4,7 % de la pêche est notée, portée aussi bien par la pêche industrielle (-3,0 %) que celle artisanale (-5,7 %). Pour cette dernière, le repli enregistré est consécutif à la baisse des captures dans les régions de Dakar (-14,5 %) et Thiès (-16,3 %), dans un contexte de rareté progressive des espèces.

Pour sa part, le recul de la pêche industrielle, sur la période, est en liaison avec la diminution des entrées de bateaux au niveau du port de Dakar (3 473 navires sur l’année 2022, contre 3 699 navires sur l’année 2021).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *