mai 27, 2022

C’est à coup de lacrymogène que des éléments du commissariat urbain de Sédhiou ont interrompu une séance de danse collective communément appelé Diambadon .Des échauffourées qui ont suivi ont occasionné des blessés et des interpellations dont on ignore le nombre.
Depuis l’agression d’une sage femme le 21 septembre dernier par le kankourang et l’interpellation d’un jeune impliqué dans cette affaire et dont le procès est prévu ce mercredi la tension est vive à Sédhiou où des pneus calcinés jonchent des principales artères de la ville.
Un important dispositif sécuritaire composé des éléments de la police d’intervention et de la légion mobile de la gendarmerie veille au grain.

SedhiouNews

Laisser un commentaire

Connecté en tant que Ousmane DEMBA. Déconnexion ?

Commentaire

  • ECOUTEZ Elhadji Babou Diébaté Lecteur audio

00:0000:00

00:0003:59

FATOU BAH artiste commédienne

Lecteur vidéo

00:0005:31

  • Imam Dramé appelle à l’apaisementLecteur vidéo

00:0001:09

Sedhiou choisit sa miss

Lecteur vidéo

00:0002:05

1ere édition du tournoi de la solidarité à Faoune

Lecteur vidéo

00:0010:56

00:0001:05

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.