septembre 27, 2022

Le Professeur Paul CORREA est né le 27 Janvier 1921 à Ziguinchor. Il est décédé le 11 Juillet 1996 à Dakar après avoir consacré toute sa vie à la médecine, notamment à la Gynécologie et à l’Obstétrique, ne laissant pas hors de son champ de connaissances leur corollaire, la Pédiatrie. Au terme de ses études secondaires, il obtient son Baccalauréat série Mathématique élémentaire, et comme de nombreux jeunes hommes du Sénégal d’alors, il est engagé volontaire dans l’armée Française de 1943 à 1945 et devient Officier de réserve dans la marine. A la fin de la guerre, le Professeur Paul Corréa entre à la Faculté de médecine de Bordeaux où de 1945 à 1956 il obtiendra son Doctorat en médecine d’Etat, ses Diplômes de Médecine Tropicale et de médecine légale avant de se diriger vers une Spécialité en Gynécologie-Obstétrique, étant déjà Chef de clinique adjoint à la clinique Gynécologique et Obstétricale de Bordeaux (1956). En 1961, il est membre fondateur de la Société Africaine et Malgache de Pédiatrie, et de la Société Nationale de Gynécologie et d’Obstétrique de Bordeaux (1962). En 1963, le Docteur Paul Correa obtient en France son agrégation faisant de lui le premier Professeur Agrégé des Facultés en Gynécologie-Obstétrique d’Afrique francophone. Par la suite, le Professeur Paul Corréa, à crée le premier C.E.S (centre de formation spécialisé), en Gynécologie et Obstétrique d’Afrique noire ainsi que l’école de sage-femmes aussi de dimension Africaine, annexe au C.H.U de Le Dantec. De ce fait, le Professeur Paul Corréa a formé plusieurs promotions de médecins gynécologues et sage-femmes d’état, du Sénégal certes mais aussi du Mali, de La Guinée, du Cameroun, du Rwanda, du Maroc, de l’Egypte, bref de l’Afrique sub-saharienne et du Nord. Ces derniers sont aujourd’hui d’éminent(e)s spécialistes en santé reproductive reconnus au niveau africain voire international. Le C.H.U de Dakar est ainsi devenu un véritable up de formation pour les étudiants africains grâce aux conventions de partenariat établies au niveau International. Le professeur Paul Correa a mené plusieurs travaux de recherche qui lui ont valu de travailler avec les université américaines, JHGPIEGO, européennes, africaines ainsi que les organismes et centres de recherches internationaux comme l’O.M.S., U.S.A.I.D, Banque Mondiale… Au titre des travaux de recherches du Professeur Corréa, l’on peut citer Grossesse et Paludisme, sujet important et très prisé dans le cadre des politiques de santé. L’expérience de Banghazi en République Centrafricaine a retenu plus d’une attention. Elle fut conduite par le Professeur Corréa, pour le compte de l’O.M. S, à la demande de L’empereur Bokassa. Le problème soulevé est que dans cette bourgade, aucune femme ne procréait ; les travaux de recherches du Professeur Correa a Banghazi, l’ont conduit à mener des recherches au niveau du fleuve où il a découvert la présence de bilharziose ce qui lui a permis de prendre les mesures adéquates. C’est grâce à cela que les femmes de Banghazi ont pu recommencer à procréer. Le premier bébé, suite à cette recherche, a été appelé Paul Correa. L’Empereur Bokassa n’a pas manqué de l’honorer pour l’excellent travail réalisé. Ses relations soutenues avec les Présidents Houphouët Boigny, Bokassa et plusieurs de leurs pairs lui ont valu plusieurs distinctions honorifiques. Il nous plait ici citer les postes stratégiques occupés par le Professeur Correa, à savoir :

✓ Conseiller Technique et Directeur de la Santé au Ministère de l’Education et de la Santé de la Fédération du Mali.

✓ Délégué du gouvernement Fédéral du Mali à l’O.M.S.

✓ Membre du Conseil de l’Ordre National du Lion à la Grande Chancellerie depuis 1963.

✓ Expert Consultant de l’O.M. S depuis 1963.

✓ Médecin-Chef de la Maternité de l’Hôpital Aristide Le Dantec.

✓ Conseiller Technique du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales (1970)

 ✓ Expert Consultant de la Banque Mondiale (1988) en Santé de la Reproduction

 ✓ Conseiller à la Cours Suprême en Mission extraordinaire à partir de 1963 ; et ensuite membre du Conseil d’Etat depuis 1993 DISTINCTION HONORIFIQUES Sénégalaise : Chevalier de l’Ordre National du Lion, jusqu’au Grand-croix de l’Ordre National du Lion. Française : -Chevalier puis Officier des Palmes Académiques -Médaille d’Honneur de l’Académie de Lille Togolaise : Commandeur de l’Ordre Nationa Guinée Conakry : -Président de la S. A.G.O En guise de conclusion, plusieurs témoignages forts du Sénégal comme d’Afrique, permettent de juger de l’engagement et du sacerdoce du Professeur Paul Correa, pour soigner le pauvre comme le riche ; au Sénégal, certains disaient qu’ils tenaient à soigner personnellement du plus bas de l’échelle aux plus hautes autorités.

Il faut ici préciser que les Epouses des Présidents Diouf et Wade ont mis au monde des enfants aux bons soins du Professeur Correa. Si l’on devait compter le nombre de personnes mises au monde par le Professeur fussent-ils sénégalais ou autres, la liste ne serait pas exhaustive.

Enfin, en tant que médecin traitant de plusieurs figures de la Casamance, en tant qu’ami, parent ou autre, le Professeur Correa aimait sa région et ses fils. Médecin traitant de l’abbé Diamacoune, il s’est beaucoup impliqué dans des actions pour sa région notamment par rapport à la crise Casamançaise. C’est ainsi qu’avec plusieurs fils de la Casamance et de la Guinée Bissau, il a conduit la rédaction du fameux mémorandum remis au Président Abdou Diouf, suivi de la mise sur pied du Comité des cadres casamançais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.